Est-ce dangereux de prendre du Doliprane toutes les 4 h ?

Doliprane toutes les 4h : quelle est la bonne posologie pour ce médicament ?

Est-ce dangereux de prendre du Doliprane toutes les 4 h ?

Le traitement par référence pour guérir un mal de tête ou une fièvre est le paracétamol. Ce médicament est présent dans toutes les armoires à pharmacie, mais peut aussi être contenu dans les autres médicaments de type antalgique comme Doliprane. Si ce dernier est efficace contre les maux de tête, cela ne veut pas dire qu’il faut en prendre au moindre ressenti ou encore moins toutes les 4 heures pour une migraine insupportable. Découvrez dans la suite de cet article la posologie recommandée pour la prise de ce médicament.

Quelles doses sont recommandées pour la prise du Doliprane ?

Le Doliprane est un médicament qui se présente sous diverses formes : comprimé, comprimé effervescent, gélule ou sachets buvables. Quelle que soit sa forme, il faut faire attention à la teneur du médicament en paracétamol. Dans tous les cas, la posologie recommandée est de 1000 mg de paracétamol, soit 1 comprimé, par prise, à renouveler chaque 6 à 8 heures.

Au total, la dose de Doliprane ne doit pas dépasser 3 comprimés par jour. Toutefois, lorsque le patient ressent une migraine ou des douleurs plus intenses, il peut répéter la prise au bout de 4 heures minimum, soit 4 comprimés par jour, mais seulement sur conseil de son médecin.

Dans tous les cas, il ne faut jamais prendre à la fois 2 comprimés de Doliprane. De plus, le traitement ne doit pas dépasser 3 jours en cas de fièvre, et 5 jours en cas de mal de tête. Par ailleurs, la posologie présentée ici n’est valable que pour les adultes et les enfants de plus de 15 ans. Pour les enfants d’âge inférieur, le médecin peut prescrire d’autres sources de paracétamol plus adaptées.

Quels sont les dangers du surdosage de Doliprane ?

Quels sont les dangers du surdosage de Doliprane ?

Si le Doliprane est efficace contre les maux de tête et la fièvre, son surdosage peut avoir des effets secondaires sur la santé, principalement sur le foie. En effet, au-delà de 4 grammes par jour, le paracétamol épuise les capacités épuratrices de cet organe qui est chargé de sa détoxification. Peut alors survenir une cytolyse hépatique susceptible de conduire à une insuffisance hépatocellulaire, à une acidose métabolique, à un coma ou au décès. D’ailleurs, la première cause de greffe de foie pour hépatite grave en France est le surdosage de paracétamol.

En cas de surdosage de Doliprane, le patient peut aussi être touchée par des maladies telle que :

  • Une insuffisance rénale aiguë ;
  • Une hyperamylasémie ;
  • Une pancréatite ;
  • Une pancytopénie.

Que faire si vous pensez être en surdosage de paracétamol ?

À la lecture de toutes ces informations et en faisant une auto-analyse, vous vous rendez que vous n’avez pas respecté les dosages qui vous ont été prescrits ? Restez serein et positif. Si ça se trouve, rien de grave n’est encore arrivé. Toutefois, nous vous conseillons de :

  • Ne pas essayer de vomir ;
  • Faire appel à votre médecin traitant ou au centre antipoison de votre région ;
  • Vous préparer à effectuer un lavage de l’appareil digestif (en fonction de l’avis du professionnel qui vous aura reçu).

Vous devez aussi vous préparer à suivre un traitement à l’acétylcystéine. C’est généralement ce traitement qui est recommandé en cas d’intoxication.

Articles similaires

Laissez votre commentaire