C’est quoi le kyste poplité et quels sont ses causes et traitements

  • Accueil
  • MALADIES
  • C’est quoi le kyste poplité et quels sont ses causes et traitements
Kyste poplité : symptômes, causes, complications et traitements

C’est quoi le kyste poplité et quels sont ses causes et traitements

Le kyste poplité est une pathologie pas très grave qui se traduit par l’apparition d’une petite boule remplie de liquide dans le creux du genou. En fonction de son volume, elle peut être douloureuse, gênante ou bien asymptomatique. Cet article a pour but de mieux vous faire connaître cette affection.

Kyste poplité : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé kyste de Baker, le kyste poplité est une bourse qui apparait dans la partie arrière du genou. Cette partie est plus connue sous l’appellation de creux de poplité, d’où le nom de la maladie. La bourse ainsi apparue se remplit de liquide synovial : il s’agit du liquide qui permet le glissement de l’articulation et qui favorise les apports nutritionnels nécessaires à ce dernier. Il concerne aussi bien les enfants que les adultes, les femmes que les hommes.

Chez les enfants, le kyste poplité est généralement primitif ; il touche simultanément les deux genoux, mais la guérison est presque toujours spontanée. Chez l’adulte, il est plutôt secondaire à une pathologie articulaire et ne touche qu’un seul genou la plupart du temps. Le volume du kyste de Baker varie selon la quantité de liquide synovial dans l’articulation. En cas de complication, l’affection peut être à l’origine d’une forte douleur au niveau du genou. Mais, il y a aussi des situations où le mollet prend petit à petit du volume.

Les causes du kyste poplité

En réalité, la bourse dans laquelle le liquide synovial se remplit existe chez presque tout le monde, mais on ne la remarque pas parce qu’elle est vide et plate. Ce n’est que la sécrétion en excès du liquide synovial qui provoque son gonflement. En effet, la production en trop du liquide synovial entraîne l’augmentation de la pression dans l’articulation. Ceci a pour conséquence l’entrée en force du liquide dans le creux de poplité. Lorsque la pression persiste, le liquide n’arrive plus à sortir, la poche se remplit donc et devient rigide. C’est ainsi qu’on parle de kyste poplité. Plusieurs raisons peuvent justifier la sécrétion en excès du liquide :

  • une inflammation du genou
  • la déchirure du cartilage
  • une insuffisance musculaire
  • une lésion ligamentaire
  • une lésion méniscale
  • une arthrose
  • un dysfonctionnement des membranes synoviales

Symptômes et diagnostic du kyste de poplité

La principale manifestation du kyste de poplité est l’apparition d’une boule dans le creux du genou. La taille de cette boule est variable selon que le genou est tendu ou non. En effet, elle prend du volume lorsque le genou est tendu. Toujours selon la taille, la flexion de genou, l’accroupissement ou encore la marche peuvent être plus ou moins douloureux. Quand le kyste est trop volumineux, il peut se manifester par une sensation de fourmillements au niveau du mollet. Toutefois, le kyste de poplité ne présente souvent aucun symptôme et on le découvre par hasard. Pour le diagnostiquer, la palpation est le meilleur moyen. Ce diagnostic devra être soutenu par une IRM, une radiographie ou une échographie. Pour cela, il faut consulter un médecin généraliste. Ce dernier pourra vous référer à un chirurgien lorsque l’affection résiste au traitement enclenché.

Les complications de la maladie

De manière générale, les complications liées au kyste poplité sont la rupture et les compressions. En cas de rupture, on assiste à une douleur prononcée dans le creux du genou et d’un gonflement du mollet dû à l’écoulement du liquide synovial. Parfois, on note l’apparition d’une tuméfaction et d’une rougeur. S’il ne se rompt pas, le kyste poplité peut devenir compressif, surtout lorsqu’il prend du volume. Les compressions peuvent être veineuses, artérielles ou bien neurologiques.

Les traitements du Kyste poplité

Le kyste poplité a tendance à disparaitre tout seul, sans aucune intervention. Cependant, s’il ne se résorbe pas il existe différents types de traitement possible. Nous avons par exemple l’injection d’agents anti-inflammatoires comme la cortisone dans l’articulation. Cela a pour effet la réduction de l’inflammation et de la douleur. Il y a aussi l’absorption du liquide synovial. Cela se fait à l’aide d’une aiguille qu’on insère dans le genou.

Par ailleurs, il importe de traiter la cause du mal afin d’éviter que cela ne revienne. Ainsi, s’il est question d’une déchirure du cartilage, il faudra certainement une opération chirurgicale. Si le kyste poplité est dû à une arthrite, le médecin prescrira des anti-inflammatoires ou tout simplement le protocole « GREC » ou « RICE » en anglais. Ce protocole traduit « Glace, Repos, Elévation, Compression ». Il permet de réduire la douleur, l’activité métabolique ainsi que la réaction inflammatoire. Il permet aussi d’exercer un effet de pompe sur l’œdème et contribue à la cicatrisation des tissus. Il faudra tout de même réduire les activités physiques jusqu’à guérison totale du kyste.

La kinésithérapie est une autre forme de traitement. Il consiste en des étirements, des exercices de mobilité ou encore l’utilisation des techniques de chaleur profondes. Les traitements possibles pour venir à bout du kyste poplité sont nombreux et les recherches ne cessent d’avancer. Dans les cas les plus insistants, il existe même une solution qui consiste à agrandir l’orifice de communication entre le kyste avec l’articulation.

Articles similaires

Laissez votre commentaire